top of page

Songes d'une nuit d'été
2022-2023 – Photographies

Au coeur de la ville, le parc urbain se présente comme un espace singulier.

Si le jour il est un lieu d'agrément, la nuit, le temps se ralentit, le silence s'impose, la nature s'ensauvage. 

Comme dans les comédies de Shakespeare, le soir, les elfes s'éveillent quand les humains s'endorment. 

Ici, il n'y pas de finitude des corps. Mais une dissolution dans l'espace, physique et temporel. 

Les peurs archaïques de la nuit ressurgissent inconsciemment et se lisent dans les traces fugaces des corps en mouvement. 

Une relation sensible se noue entre une nature devenue mystérieuse et les corps des personnages en suspens, à la limite de la disparition, fantomatiques... qui jouent à cache-cache entre les troncs, les feuilles, les roches et les ombres tentaculaires. 

La relation aux éléments est modifiée, elle devient instable, impermanente. Sous les faisceaux de l'éclairage artificiel, les ombres fusionnent, on croit voir un arbre quand il s'agit d'un homme, un dormeur quand il s'agit d'un rocher. L'assimilation est troublante et donne lieu à des images paradoxales, à la fois flottantes et irrémédiablement ancrées dans la réalité du moment. 

EXPOSITION

> Songes d'une nuit d'été (extrait), 

Promenades photographiques, Blois. 

Du 28 juin au 1er septembre 2024

bottom of page